de Josiane Balasko

Judith, la cinquantaine, divorcée sans enfants, entretient sa libido dans les bras de jeunes gigolos trouvés sur un site internet. Ils baisent. Elle paye. Il disparaît. Pas de sentiment, juste du bon temps ; ce qui choque sa soeur Irène qui, bien qu'ayant passé l'âge, croit toujours au prince charmant. Patrick est un de ses amants d'un jour. Patrick de 2 à 7, redevient Marco le reste du temps. Marco éperdument amoureux de sa jeune femme Fanny...

 

Difficile de rester de marbre devant ces faits de société : l'amour et l'argent. Le sujet est peut-être tabou. Les grenouilles de bénitier crieront peut-être au scandale. Pourtant nous sommes tous au prise du mot besoin qu'il s'agisse d'amour ou bien d'argent, que l'on doive payer pour satisfaire le premier ou se prostituer pour obtenir le second. Josiane Balasko a remarquablement su retranscrire avec toute la pudeur et le trait d'humour la caractérisant, la palette de situation que le combiné amour/argent peut engendrer. Ses personnages nous touchent et jouent sur la vague de l'émotivité poussant même le vice à nous amener à l'attendrissement face à Patrick/Marco. Le comble pour nous autres les femmes !