de Zoé Shepard

Zoé est jeune diplômée de la haute fonction publique. Remontée à bloc et ayant réussi avec brio le tant redouté passage devant jury lors du concours d'admission, elle intègre une collectivité territoriale prête à en découdre. Seulement ses cours ne l'ont nullement préparée à se retrouver entourée d'une majorité de collaborateurs et supérieurs noyés dans un verre d'eau et plus préoccupés par le choix des petits fours pour l'arbre de Noël de la mairie que celui du meilleur candidat au dernier poste à pourvoir.

Il est aujourd'hui de notoriété publique que ce "pamphlet", triste réalité du quotidien d'une mairie du sud-ouest, a valu à son auteur quatre mois de suspension. 4 mois de suspension pour avoir osé écrire ce que tout le monde suppose tout bas. Certes Zoé Shepard n'y va pas avec le dos de la cuillère mais sa plume acerbe reflète son amertume plus que légitime. Pourtant ne doit-on pas s'attendre à de telles déconvenues lorsque dans la moindre administration madame Michue doit attendre sagement qu'une guichetière ait fini son récit passionnant sur les vertus des couches lavables ou autres conneries de ce genre à sa collègue de voisine avant de se faire interpeller de manière peu amène d'un c'est pour quoi ? lui signifiant par la même qu'elle ne tombe pas super bien là, car elle a autre chose à faire que ce pour quoi elle est payée (1)... Mais que les fonctionnaires se rassurent. Le schéma peu enthousiasmant décrit au cours de ces 300 pages n'est pas réservé qu'à l'administration. Oh noooon !!! Les grandes entreprises ont elles aussi leur lots de débordés chroniques. Alors cet opus ne fera finalement fulminer que ceux qui se reconnaîtront dans les profils de coconne et autre simplet. Les autres, à défaut d'être consternés puisque désabusés, se contenteront de pouffer !

(1) : dans le rôle de madame Michue, moi - dans le rôle de l'administration, une sous préfecture.

Rendez-vous sur Hellocoton !