de Terry Hayes

2016_01_03Pilgrim est un nom de code, un nom d'emprunt, un nom de couverture. Celui qui se cache derrière cette identité est le meilleur agent que les services secrets américains n'ont sans doute jamais eu. Et il a raccroché ses gants car ce métier, finalement, est usant. Seulement voilà, quand vous avez un pied dans la noirceur du côté obscur de la force, vous ne pouvez pas le retirer si facilement. Donc, quand le plus terrible des actes terroristes se profile, bien évidemment, on vous demande de les remettre, les gants. Et rapidement.

Prix des lecteurs 2015 du livre de poche section polar, ce gros pavé fait terriblement écho en France aujourd'hui, car côté terrorisme, cette année qui vient de s'achever nous a jetés dans le bain. Bain d'horreur, bain d'effroi, bain de terreur. Seulement voilà, le peuple français est comme l'américain : il se relève et avec lui son poing. Courber l'échine et se terrer ? Connaît pas. Et c'est bien pour tout ça que les pages du scénariste Terry Hayes nous parlent, nous glacent et nous emmènent avec elles et leur personnage principal dans sa traque contre le terrorisme. Bien sûr, c'est un peu cousu de fil blanc et la fin se devine, sinon ce n'est pas un vrai roman américain. Mais de par sa profession première, l'auteur sait mûrir l'intrigue, distiller juste ce qu'il faut pour tenir son lecteur et l'entraîner avec lui dans cet univers qui n'est malheureusement pas qu'une fiction. Un acte terrorisme, on voit bien ce que ça peut donner. Donc, les déjouer est sans doute devenu un métier à part entière qui a soulevé un incroyable élan de patriotisme. Alors quand la fiction rejoint la réalité, on ne peut que s'immerger davantage. Que le lecteur potentiel ne se laisse pas intimider par l'épaisseur de l'opus, ni par ce style un peu particulier qui le bousculera du présent au passé, du privé au professionnel, du sentimental à l'impitoyable sans transition. Je suis Pilgrim ne se veut pas une biographie mais y ressemble terriblement puisque se cache derrière ce pseudonyme tous les agents secrets et personnes de l'armée qui, dans l'ombre, veillent sur nos droits et libertés : rire, sortir, chanter, sauter, picoler, hurler, fumer, manger, aimer, vivre. Et ne surtout pas s'en cacher.