04 février 2013

Au théâtre ce soir : Tartuffe

(...) vous êtes un sot en trois lettres, mon fils (...), (...) cachez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets les âmes sont blessées et cela fait venir de sombres pensées (...), (...) non, vous seriez ma foi, Tartuffié ! (...) : répliques en alexandrins vieilles de 349 ans et pourtant si connues, jouées, re-jouées et re-re-jouées. Et bien elles ont encore fait l'objet d'une énième adaptation par Monique Hervouët sur la scène du Théâtre. Bien calée, au cinquième rang orchestre, dans un fauteuil rouge vermillon du tout... [Lire la suite]