06 avril 2013

Future vintage

Vous avez entendu parler pour la première fois d'Arno par l'exposé passionné que vous a servi le Dantan. Oui, toujours lui. S'il a des goûts assez douteux en matière de lecture, il est beaucoup plus fiable côté musical. Ne vous a-t-il pas initié à la période hippie de Maxime Leforestier ou encore ouvert les portes du couvent des Nonnes Troppo ? Vous vous prêtâtes donc au jeu de la découverte en lançant de manière aléatoire une partie de la riche discographie de cet ovni belge de la chanson. Vous ne fûtes cependant pas très convaincue... [Lire la suite]