06 avril 2012

Les confins des sens

Pour en finir une bonne fois pour toute avec le fil rouge de votre semaine montagnarde, à savoir le reblochon et la cuisine qui en découle, vous avez décidé de manger gastronomique. Ca tombe bien car une enseigne qui ne paye pas de mine en vitrine  mais qui vaut son pesant de cacahuètes à en croire les critiques, se trouve à deux pas de votre chalet des vacances. Comme ça va bien cinq minutes les plats au suffixe en ette, c'est avec enthousiasme que vous vous installez sur votre siège en cuir ou simili (?) marron face à vos... [Lire la suite]