25 juin 2014

La traversée de la baie de Saint-Brieuc par temps calme

Pour prendre le virage de sa nouvelle dizaine, ma cop's, mon amie, ma BFF avait toujours dit : on fera la traversée de la baie de Saint-Brieuc. Et nous répondions tous oui oui du bout des lèvres pour lui faire plaisir, limite si nous ne faisions pas le signe dans le dos là, si, celui qui permet de dire le contraire de ce qu'on pense vraiment tout en chassant le mauvais sort. Vous voyez ? Pas du tout... C'est pas grave ! Tout ça pour dire que la dite date est arrivée et qu'elle nous a bel et bien organisé la traversée de cette jolie... [Lire la suite]
Posté par Marie des marais à 22:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 juillet 2013

Génération rubik's cube

Hier soir, s'entassaient plus de 6500 nostalgiques sur une pelouse habituellement foulée par des sabots en lieu et place des chaussures compensées surmontées de jeans rose Barbie ou vert poubelle ou bleu caraïbes. Comme quoi, il n'y a pas que ♪ Boys boys boys ♫♪ qui soit revenu à la mode... ! C'était pas obligé, hein !? Bref ! Hier soir j'étais au concert de Stars 80, la tournée. Devant moi, un carré blond entretenu, petit foulard autour du cou dissimulant à peine la quincaillerie 18 carats de la propriétaire de tout ça. Pleine... [Lire la suite]
Posté par Marie des marais à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 mars 2013

Celle qui voulait renouveler son passeport

Les "levadas" martiniquais (canal de Beauregard, dit canal des esclaves) en attendant ceux de Madère :) Vous avez déjà dit que vous partez chercher le soleil puisqu'il boude nos contrés ? Oui, vous l'avez déjà dit. Qui dit voyage à l'étranger dit formalités d'identité. Bien que la CI soit suffisante pour poser vos pieds chaussés de godasses de randonnée sur les chemins madériens, vous en avez tout de même profité pour refaire votre passeport puisqu'il est arrivé à expiration ce mois de janvier. Vous aviez entendu parler de la... [Lire la suite]
09 février 2013

Repas littéraire : l'Argentine s'invite à table

19h45. Vos talons claquent sur le trottoir luisant de pluie sous les lumières blafardes des lampadaires publics. Vous longez un des cimetières du coin (prédiction d'une soirée mortelle ? Hu hu qu'elle est drôle. Passons). Prochaine à gauche et nous y sommes au théâtre Icare qui lance un nouveau concept dans le bled : la promotion d'un bouquin étranger par la lecture d'un extrait, suivi d'un échange avec l'auteur autour d'un repas typique de son pays. Plutôt alléchant comme menu sachant que 1) vous adorez lire, 2) vous adorez manger,... [Lire la suite]
22 mai 2012

Au menu d'une reine

En rentrant de vacances de neige, un arrêt parisien vous était imposé avant de retrouver vos pénates. Arrêt imposé mais salutaire pour profiter de tous les trucs à faire sur Paname, alignés les uns à la suite des autres, sur une liste longue comme le bras, comme par exemple : aller dans le 2ème chercher deux, trois pelotes manquantes pour finir ce pull commencé en 2009 (Oo, :S, :o(, et caetera), téléphoner au Dantan pour lui proposer un déjeuné à caler entre ses nombreux rendez-vous d'affaires, voir l'expo Doisneau à l'hôtel de... [Lire la suite]
Posté par Marie des marais à 07:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 avril 2012

Qu'est-ce qu'i' dit ??

Alleeeeeez, vieeeeens ! J'ai invité deux potes italiens et personne d'autre le parle à part toiiiiii ! vous explique une de vos amies ayant organisé une petite sauterie "champagne & cocktail" au retour de vos vacances sportives. He. Ho. On se calme. Ce n'est pas parce que vous avez eu, 1) l'idée farfelue de prendre italien en troisième langue et, 2) un rital dans votre vie que ça fait de vous quelqu'un de bilingue dans la langue de la Cicciolina. Sinon ça se saurait ! Nan parce que vous et l'apprentissage des langues étrangères... [Lire la suite]

19 mars 2012

♪ Quand te reverrais-je, pays merveilleux ? ♫♪

J'y vais mais j'ai peur ! déclamez-vous telle Nathalie perdue au milieu de nul part avec son équipe de Bronzés au moment de dévaler une piste rouge bien pentue. Vous ne vous souvenez plus si Balasko se prend la gamelle de sa vie suite à cette réplique culte mais vous, oui. Les deux skis déchaussés, vous voilà partie pour la glissade du siècle, sur le ventre. Vous avez beau vous positionner dans la pente, pas dans la pente, perpendiculaire à la pente, parallèle à la pente, vous faites de la luge, sans luge. Et surtout sans freins...... [Lire la suite]
17 février 2012

"Tante Mame est la charmante dingue que l'on voudrait dans la famille" (1)

Le bandeau commercial du livre de Patrick Dennis , Tante Mame, assure que tout le monde aimerait avoir un tel personnage au sein de sa propre famille. Si vous posiez cette question à votre père, dont l'une des soeurs est à peu près aussi loufoque que l'héroîne du dit bouquin, pas sûr qu'il soit du même avis... Parce qu'une tante Mame c'est rigolo mais c'est surtout fatiguant, ingérable et complètement imprévisible ! Et la fantaisie n'est pas toujours comprise... surtout lorsqu'elle n'est pas de rigueur. Faire le tri dans toutes les... [Lire la suite]
Posté par Marie des marais à 21:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 février 2012

Eurêka !

  C'est officiel. La nouvelle mesure miracle proposée par le gouvernement pour lutter contre le taux de chômage longue durée dans notre beau pays réside dans la formation. He ben ! C'est la porte ouverte à toutes les fenêtres ! entendez-vous ronchonner collègue n°3. Nan parce que c'est bien connu que tous les chômeurs concernés sortent directement non seulement du collège mais en plus sans formation, aucune. Pas de métier, pas d'expérience professionnelle, pas de diplôme. Rien. Nada. Que dalle, peau d'balle. Ce qui vous fait... [Lire la suite]
29 décembre 2011

Petit restau entre amis

Depuis qu'il est interdit de fumer dans les restaurants, les gens ne savent plus quoi faire de leurs mains. Si si. Ce qui est fâcheux. Comme l'être humain n'aime pas avoir les doigts inoccupés, à défaut d'y tenir une blonde ou une roulée, entre les six huîtres de Cancale et le bar en croûte de sel, il tripote son smartphone. Alléluia, le voilà sauvé ! Lui, peut-être, mais le reste de l'assemblée ? Rien à foutre, il a les doigts occupés. Là est le principal. Et lorsqu'il le laisse à côté de son couteau, puisqu'il est droitier, l'être... [Lire la suite]