2014_08_25a

Le pays blanc, à contrario du pays noir, se trouve sur la côte, de l'autre côté de la Grande Brière Mottière. En fait, il serait plus juste de dire les pays blancs car Guérande quoiqu'étant le plus connu n'est pas le seul marais salant sur les côtes de la Loire Atlantique. La fleur et le gros sel sont également cueillis (pour l'un) et récoltés (pour l'autre) sur les communes de Mesquer plus au nord et Les Moutiers en Retz plus au sud, entre autres. La météo n'étant pas très sûre, se sont les pays de Rez qui auront eu notre préférence pour nous balader et découvrir le travail des paludiers qui n'est décidément pas de tout repos.

Il serait trop long et trop académique de reporter ici tout ce que cet adorable guide, membre de l'association Patrimoine Marche de Bretagne Marais Breton, nous a instruit en deux heures, aussi intéressants qu'ont été ses propos. Ceci dit, il est curieux de savoir d'où vient et comment ont été extraits la fleur de sel qui agrémente nos steaks et le gros sel qui goûtent l'eau des nouilles. Vous saviez, vous :

  • qu'un marais salant est constitué de vasières et de salines ?
  • qu'il faut deux jours en moyenne pour que l'eau, provenant de la mer amenée à la saline via un étier et ayant séjournée dans une vasière, parcoure par gravité l'ensemble de la saline ?
  • qu'il faut un coefficient de marée minimum de 70 pour réalimenter un étier ?
  • que la profondeur des salines varie entre une dizaine de cm en début de circuit et 3 cm en fin ?
  • que pour chaque litre d'eau qui entre dans le marais, les 9/10ème s'évaporent et que le dixième restant s'évapore lui aussi mais dans l'oeillet qui représente seulement 20% de la surface de la saline?
  • qu'il faut la combinaison du soleil et du vent pour que l'évaporation dans les deux jours soit effective ?
  • que la production va donner entre 25 et 50 kg de sel dont  5% de fleur de sel ?
  • que la fleur de sel et le sel de stable c'est pareil et qu'il est le fruit de la première cristallisation formant une croûte sur la surface de l'oeillet ?
  • que le gros sel humide à la maison se rattrape facilement en le laissant sécher au soleil sur un torchon ?
  • que tout se fait à la main à l'aide d'outils ancestraux et non de machines ?
  • que cette manière de récolter le sel date de la période gallo romaine ?
  • qu'avant que les romains n'instruisent cette technique aux gaulois ces derniers utilisaient des fours et que nous n'avons toujours pas réussi aujourd'hui à en faire autant ?

Et bien moi, pas...

2014_08_25b

2014_08_25c

2014_08_25d

2014_08_25e

2014_08_25f

2014_08_25g