2014_07_23a

Il y a de ces endroits où l'on passe et repasse dix, quinze, vingt, trente, cent fois sans faire vraiment attention à ce qui nous entoure. Et puis un jour, on ne sait pas pourquoi, on lève le nez et on s'attarde sur une pancarte. Alors on lit plus attentivement ce qui est écrit dessus. L'intitulé de la venelle désignée par cette dernière intrigue. Alors on tend le cou pour voir où elle mène. On se demande si on peut s'y aventurer. C'est privé, non ? Après tout, ça ressemble à une entrée de cours de maison. Et puis, on se dit qu'on ne risque pas grand chose à faire les curieux. Au pire, on tombe sur les habitants. Et avec un grand sourire engageant, on passe partout. Allez zou, on y va ! On s'engage dans cette petite "venelle des fleurs et du bonheur". Et il n'est pas usurpé son joli petit nom. Une venelle donc qui grimpe doucement en lacet permettant d'ouvrir des grands yeux à chaque détour. Tous les voisins jouent le jeu et redoublent d'imagination pour faire de leur venelle un petit cocon de douceur. Des fleurs par millier, des champignons rigolos, des suspensions sonores, des volets bleus, des rideaux bellilois, des fontaines chantantes, des tableaux colorés. On arrive tout en haut et au bout de cette parenthèse enchantée et enchanteresse, et on poursuit son chemin presqu'à contre coeur même si on sait qu'on va découvrir plein de belles choses aussi tout au long du parcours de la nouvelle exposition de photographies en plein air accrochée dans les rues et jardins de La Gacilly pour la 11ème année. On vous embarque ?

2014_07_23b

2014_07_23c

2014_07_23d

2014_07_23e

2014_07_23f

~ La venelle des fleurs et du bonheur, à l'angle de la crêperie L'abricotier à La Gacilly ~