2013_07_01a
Vole, je veux un amour qui vole, quitter la terre qui me désole
qu'elle chantait Véronique Jeannot notre pause café préférée. Et comme on la comprenait à l'époque... C'est sûr que les pilotes de chasse de Top Gun nous rendaient plus chose (même si je n'étais pas encore en âge d'éprouver quoi que ce soit en dessous de la ceinture) que les agriculteurs de l'Amour est dans le prés. Oui, je SAIS, Top Gun date de 1986. Et alors ? L'aviation a toujours fasciné, fascine et fascinera encore. Call me Lapalice. Tout ça pour dire que la ville a une relation particulière avec l'aéronautique. Et pour commémorer les quatre-vingt dix ans de complicité entre les deux, la municipalité a offert à ses habitants un festival aérien top meumeu (expression vintage).

Deux heures de show, de commentaires appréciables, de passage d'avions mythiques, d'explications technique, de voltiges d'appareils de haut niveau, de démonstrations de formation. T6, Dakota, avion canard, évoluent dans les airs comme les oiseaux jouent avec les courants. C'est un peu le but vous me direz... Oui mais ce qu'on sait moins c'est que les pilotes prennent vingt centimètres quand ils évoluent à la verticale montante et que le sang a du mal à irriguer le cerveau. A moins que ce soit lorsqu'ils sont en verticale descendante... où là, il sont complètement ratatinés dans leur fauteuil. Je ne sais plus ! Il faut dire aussi que le commentateur, passionné, nous en a tellement dit que les trois quart ne se sont pas imprimés. Les oreilles du public, entassé sur une plage noire de monde, se sont tout de même mises en alerte lorsqu'il a abordé le sujet douloureux de la deuxième guerre mondiale, la ville ayant été complètement détruite par les bombes larguées par les alliées en 1944. Pour finir sur une note un peu plus joyeuse, la patrouille REVA (Rêve Evasion Voltige Aérienne) nous propose des formations dignes de la patrouille de France, les fumigènes tricolores en moins. Et pour cause, les pilotes ne sont pas moins que des pilotes de chasse retraités de l'armée de l'air française. Lieutenant colonel, commandant, lieutenant. Ah ouais quand même.  Et c'est reparti pour des loopings etc. dans un alignement parfait des trois appareils. Quand on sait qu'ils peuvent être éloignés de seulement cinquante petits centimètres lancés à plus de 300 km/h, la foule frissonne. Surtout lorsqu'elle apprend que celui plus en avant, le leader, mène entièrement le bal. Les deux autres pilotes ont les yeux rivés sur l'aile devant eux. En fait, si la folie le prend et qu'il décide de se crasher, les deux autres se crashent aussi sans vraiment réfléchir... Heureusement pour nous, ils préfèrent nous dessiner un coeur percé... Et là vous revient en mémoire la phrase culte de Top Gun : Maverick, bête de sexe, fais moi l'amour ou je ne répond plus de mon corps !

2013_07_01b
2013_07_01c
2013_07_01d