de JJ Abrams


L'équipage du vaisseau l'Enterprise rentre de mission. Missions qui consistent à observer des peuples vivants sur d'autres planètes, voire d'autres galaxies et de surtout ne pas interférer dans leurs existences. Juste l'observation. Pas d'intervention. En théorie, car le capitaine Kirk ne peut s'empêcher de naviguer au feeling en écoutant ce que lui dicte son instinct au contraire de son second, le capitaine Spock à la logique implacable, trait particulier des habitants de Vulcain. Ces deux traits de caractère très différents et complémentaires leur seront très utile pour traquer le nouvel ennemi public numéro un : John Arrison, responsable d'acte terroriste au sein même de l'organisation Starfleet.

2013_06_23

Il faut prendre ce film pour ce qu'il est : une adaptation d'une série télévisée des années soixante au cinéma dans les années 2010. Nous sommes d'accord. Bien que n'étant pas adepte du tout de ce genre pendant mon enfance (de "Comos 1999" non plus d'ailleurs. Je préférais "V". Comment ça on s'en fout ?), je me suis laissée prendre contre toute attente par cet épisode cinématographique. Je suppose que les codes de la série ont été respectés : un méchant mis hors jeu, des gentils qui ne meurent jamais, l'humanité mise en danger et sauvée sur le fil. Je ne spoile absolument pas ! Il faudrait être vraiment naïf pour croire qu'une autre trame puisse être possible, et ce n'est sans doute pas le but de cette adaptation. Heureusement, elle n'est nullement réservée aux fans de Kirk et Spock. Ou Spock et Kirk, ça marche aussi. Les non initiés, dont je fais partie, suivent sans aucunes difficultés. En même temps, le scénario n'est pas écrit par Lars von Trier... et c'est tant mieux ! Le spectateur y trouvera des pointes d'humour bien pensées, de l'action, des scènes d'émotions, des clichés d'un autre temps que les moins de vingt ans blablabla, des effets spéciaux sympathiques et des acteurs attachants. Mais c'est la description d'une série TV ! Ben oui... mais visionnée sur grand écran. Cependant, on passe un agréable moment. Après, voir cet épisode dans un fauteuil au cinéma ou dans celui de son salon, je ne sais pas...