2013_05_22a
Forte de ma toute nouvelle expérience de randonneuse en montagne, je ne peux faire autrement que de partager quelques petites évidences pour que vous puissiez jouir pleinement de vos futures vacances. Des évidences aujourd'hui mais qui, pour certaines, ne me seraient pas forcément venues à l'idée avant de partir. Comme j'estime que je ne suis sûrement pas la seule à passer à côté de ces fameuse évidences, je partager ici mon retour d'expérience. De rien, c'est cadeau. Et puis, si ça peut servir à quelqu'un...

  • Les pieds. Ca n'a échapé à personne, vous êtes une fille. Qui dit fille, dit rapport aux ongles différent de la gent masculine. Si ces messieurs ne se posent pas trop de questions et coupent tout ça très court, pour nous autres, femmes, c'est une autre histoire... Alors il va falloir se faire violence. On oublie la pédicure. De toute façon, personne ne s'extasira sur votre french, vos jolis orteils étant comprimés dans des chaussures fermées et lacées. Il est donc préférable, pour un confort optimal, de vous couper les ongles très courts car dans toute cette histoire, les pieds sont votre attout. Dans les descentes, les premiers à souffrir se sont eux. La première chose que vous ressentez, si cette recommandation n'est pas respectée, se sont vos ongles. Et ça fait mal. Si !

  • L'hydratation. Il est conseillé de boire un litre à un litre et demi d'eau par jour. C'est d'autant plus vrai en randonnée. Il faut penser à s'hydrater souvent. Il faut alors s'arrêter. Enlever le sac. Ouvrir le sac. Trouver la gourde. Boire. Remettre la gourde dans le sac. Fermer le sac. Remettre le sac sur le dos. Courir pour rattraper tout le monde. Pour vous éviter tout ce cirque toutes les cinq minutes, il est utile d'avoir une petite bouteille de 33 cl stockée dans la poche latérale du pantacourt ou dans un ceinture porte bidon et recharger avec l'eau de la gourde quand elle est vide. Et ça fait ça de moins à porter sur le dos !

  • Les fringues. Quand on part pour une semaine de vacances en randonnée, on pense fringues de randonnée. Grosse erreur ! Les pantacourts, entre autre, des autres disciplines sportives peuvent très bien faire l'affaire et s'avèrent tout à fait adaptées et apportent le confort nécessaire à la marche. Le principal est que vous vous y sentiez à l'aise... Perso, vous êtes partie avec des pantacourts, donc, destinés à la pratique de la fitness. Des scratches pour la fermeture, une poche latérale pour la bouteille, une autre sur le dessus du genou pour le mouchoir et des couleurs sympa ;)

  • Protection. Le chèche est votre ami. Multifonction et très léger, il peut servir en toutes circonstances. Vous avez froid ? Hop, on le plie en 2 et on l'enroule autour du cou. Vous avez peur des coups de soleil malgré la crème ? Zou, on le déplie entièrement et on le porte comme un châle voire, on peut en mettre une partie sur la tête en guise de foulard. Chapeau oublié ? Allez, un peu d'exotisme et on s'enturbanne la tête (sans oublier la nuque) comme un touareg. Et là aussi, vous n'avez que l'embarras du choix dans les couleurs.

Voilà, voilà. Bonnes futures balades !