de Kenneth Bernard

Monsieur "la taupe", la cinquantaine bien tassée et retraité, écrit scrupuleusement chaque jour son journal. Il y retranscrit ses petites habitudes quotidiennes comme aller à la poste ou faire la queue au guichet de banque et y décrit aussi les agissements de ses voisins de HLM. Ca l'occupe entre deux réunions obligatoires du club, le club d'enterrement ou chacun se doit d'être inscrit à partir d'un certain âge et se voit affublé d'un "copain" assigné d'office.

Ce qui vient directement à l'esprit en lisant ce petit bouquin, c'est que cette société imaginée par l'auteur ne donne pas envie mais alors pas envie du tout !  Et pourtant, en y regardant de plus près, elle reflète en quelque sorte la notre dans certains quartiers de grandes villes, le club d'enterrement en moins. Quoique... Et c'est peut-être ça qui fait toute la différence avec des oeuvres comme 1984 qui, elles, étaient pure fiction pour leur époque. Tout aussi noires et morbides mais relevaient de l'ordre de l'imaginaire. A l'époque de sa sortie, le lecteur pouvait s'effrayer d'une telle société. Et aujourd'hui encore, si nous ne sommes pas très loin du monde de George Orwell, nous ne pouvons que nous émerveiller de son imagination visionnaire... détail, hélas, manquant cruellement à Kenneth Bernard. A moins que son ambition ne soit de nous démontrer l'absurdité de nos sociétés afin de nous secouer. Mouais... mais sa tentative n'en reste pas moins plate, donne l'impression d'être inachevée, et est certainement aussi poignante que le journal intime de mon grand-oncle placé en maison de retraite, qui n'est jamais sorti de son trou et est fâché avec tout le monde, même ses enfants. Tiens, Il faudrait que quelqu'un lui suggère de publier ses écrits sur la disposition de ses plants de salade et combien de cacahuètes a ingurgité son dernier visiteur. Après tout, ça peut en intéresser certains !
Ceci dit, ce genre de bouquin n'est pas (plus ?) ma came. Alors pourquoi l'avoir lu ? Et bien parce qu'il fait parti de la liste des 8 titres sélectionnés dans le cadre du prix des lecteurs 2012-2013 organisé par la bibliothèque de ma commune. Voilà pourquoi, sinon vous pensez bien que...

Rendez-vous sur Hellocoton !