dit l'adage populaire. Il ne faut pas juger les personnes d'après leur apparence qu'il donne comme définition le wiktionnaire. Entré dans le langage courant, qui ne connaît pas sa signification ?! Bah d'après ce que vous avez pu trouver dans la presse écrite, certains journalistes...

Vous voyez pas qu'en commentaire de la photo d'illustration (1), que vous avez honteusement piqué dans un canard du web, un imprudent journaliste a écrit deux travailleurs du chantier naval de Saint-Nazaire. Mais il est fou lui ?!! D'où qu'il a vu que ces deux cyclistes sont des ouvriers ??? Bah ! ils sont en bleu de travail et sont coiffés d'un casque ! s'exclame le lectorat. Ils portent un bleu, peut-être ! Mais un bleu blanc ! Et ça fait toute la différence, car ce n'est pas parce que c'est un chantier qu'il n'y a pas un dress code. Et toc !

Tout d'abord, pour différencier les non chefs des chefs, un système de barrette a été mis en place. C'est comme dans l'armée avec les médailles en moins. Concernant la distinction des différentes entreprises intervenant dans la construction d'un navire, un code couleur des bleus de travail s'est naturellement installé. Certains coréalisateurs (faut pas dire soutraitant pour pas froisser les susceptibilités...) de la société lambda par exemple sont en bleu vert, d'autres de la société alpha en bleu rouge, d'autres encore de la société bêta en bleu gris, etc. Pour mieux les différencier, ils ont aussi le logo de leur entreprise dessus. C'est plus facile tout de même que d'apprendre tout ça par coeur ! Le personnel chantier, lui, est reconnaissable par son bleu bleu schtroumf et les représentants de l'armateur par leurs bleus blancs... Eeeeeet oui !

Pour résumer, nos cyclistes ne sont aucunement des ouvriers mais des officiers de la marine marchande italienne (ici MSC cruises)... Oups !  C'est ce qu'on appelle une boulette ! Remarquez, ils n'en sont pas à une près... Quand vous entendez régulièrement sur les ondes un encore un déballastage sauvage au large de... vous rectifiez systématiquement entre vos dents : un DEGAZAGE sauvage ! Le déballastage (2) intempestif pourrait mettre le navire en péril, andouille ! (Soupir).

(1) : photo utilisée par différents journaux du web pour illustrer l'annonce de l'acquisition de l'état français de 33,34% des parts de STX Europe France plus connu sous le nom de Chantiers de l'Atlantique.

(2) : dans le jargon naval, le déballastage consiste à vider partiellement ou complètement les ballasts (caisses en fond de cale remplies d'eau de mer) suivant les cas de chargement. N'y aurait-t-il pas confusion avec le renouvellement des eaux de ballasts au large des côtes.... ? Parce que là, oui, un problème de pollution est connu. D'ailleurs, la législation planche activement sur tout ça. Pour les intéressés, un document très bien fait relattant les problèmes des pollutions marines est disponible (page 1 pour les hydrocarbures et pages 5 et 15 pour les eaux de ballasts).