de Jim Fergus

1874, Etats-Unis d'Amérique. Little Wolf, grand chef d'une tribu Cheyenne, se rend compte que son peuple est en danger. Lui vient alors l'idée de proposer au président Grant de tronquer chevaux et bisons contre ni plus ni moins mille femmes d'origine eurasienne afin de sceller le pacte de paix entre les blancs et les peaux rouges, de sauver son peuple de l'extinction et de créer par cette union un nouveau peuple américain prenant le meilleur des deux parties. Grant accepte cette proposition improbable et entame secrètement une grande campagne de recrutement dans tout le pays mais en arrosant essentiellement les pénitenciers et les asiles d'aliénés... Mary Dodd, internée par sa famille pour mœurs contraires à la morale, y voit une porte ouverte vers la liberté. Commence pour elle l'écriture de son journal intime retraçant son périple afin de retrouver son peuple d'accueil et l'incroyable aventure qu'est la vie au sein d'une tribu indienne.

Partant d'un fait historique, Jim Fergus extrapole et brode ici une jolie histoire sur la communion de deux peuples. Cependant, un petit air de déjà vu s'installe dès l'arrivée des pionnières dans le camp de Little Wolf. Effet Danse avec les loups oblige... Le lecteur ne peut s'empêcher de faire des similitudes entre les 2 opus. Bien que les héroïnes soient de sexe opposé, les lignes directrices restent les mêmes : le carnet de note, le mariage mixe, l'apprentissage de la vie dans un campement, la trahison des sioux, la prévision de l'invasion par les blancs entraînant la quasi-extermination du peuple indien. Néanmoins, il est intéressant de lire cette histoire relatée par une femme mais écrite par une plume masculine. Les adeptes de la cause indienne devraient y trouver leur bonheur. Pour les autres, une petite évasion dans les grandes plaines indiennes leur donnera une bonne bouffée d'exotisme et d'oxygène :)