de Katherine Pancol

 

Ce roman se passe à Paris. Et pourtant, on y croise des crocodiles. Ce roman parle des hommes. Et des femmes. Celles que nous sommes, celles que nous voudrions être, celles que nous ne serons jamais, celles que nous deviendrons peut-être. Ce roman est l'histoire d'un mensonge. Mais aussi d'une histoire d'amours, d'amitiés, de trahisons, d'argent, de rêves. Ce roman est plein de rires et de larmes. Ce roman c'est la vie.

Après un tel 4ème de couverture, dur de ne pas paraphraser. Tout est dit... Toute personne ayant ce bouquin entre les mains se reconnaîtra en, au choix, Joséphine la bonne poire, Hortense la calculatrice, Iris la nombrilliste, Zoé l'ingénue, Henriette la sans coeur, Josiane la pauvre fille, Carmen la loyale, Mylène la voleuse de mari ou bien encore Shirley so british. Et si ce n'est vous, vous y retrouvez votre belle-mère, votre meilleure amie, la pétasse du 4ème ou encore votre voisine pince sans rire. Un très bon moment à passer avec toutes ces caricatures qui n'en sont pas vraiment une finalement. Messieurs ne vous marrez pas trop... Votre compte est bon également ! Vous êtes plutôt du genre : Philippe le puissant, Marcel le pas sortable dans un repas de boudin (si vous ne connaissez pas l'expression, c'est que ça doit être breton :)), Antoine le perdant ? Tout ce petit monde va s'aimer, se détester, se déchirer, se retrouver, se mentir, se pardonner, se tomber dans les bras etc., etc., etc. Bref, comme citer plus haut, ils vont tout simplement vivre et partager avec vous leurs tranches de vie tout au long des pages. Alors attention, une fois commencé, vous ne pouvez plus le lâcher...